Préparation de la campagne 2007

Publié le par Gabriel Rocque

Depuis le mois de décembre 2006, il a fallut préparer la campagne de fouille que je souhaitai mettre en place pour l'été 2007. Les préparatifs sont souvent longs et fastidieux, mais néanmoins nécessaires.

Première étape : préparer un projet scientifique.
Celui-ci recevra, ou non, une autorisation de réalisation délivrée par l'Etat. Ce dossier résume les connaissances que nous possédons du site (voir la campagne de fouilles 2006), et surtout présente : 
- les objectifs à atteindre lors de la prochaine campagne 
- les moyens mis en oeuvres pour y aboutir.

Les objectifs de cette fouille 2007 sont relativement ambitieux : terminer la fouille du pont-canal (voir l'article résumant nos connaissances sur l'aqueduc). 
Plusieurs questions devront plus particulièrement être étudiées :
- suivie du tracé du pont-canal sur la partie non encore étudiée, c'est à dire environ 90 m de longueur,
- étude de la manière dont les architectes antiques ont adaptés la construction de l'aqueduc en fonction du paysage, notamment à l'endroit le plus creux du vallon, toujours humide,
- étude d'éventuels niveaux de circulations qui pourraient être la suite de ceux déjà fouillés en 2006,
- fouille d'un bassin situé à quelques mètres au nord de l'aqueduc qui a servit de lavoir au début du XXe siècle mais qui pourrait avoir une origine plus ancienne, antique ???

Pour réussir à répondre à ces objectifs un peu fous, deux types de fouilles seront mises en oeuvre :
- la première aura lieu au mois de juin et sera menée par des collégiens qui viendront sur le site, encadré par des archéologues, ainsi découvrir les méthodes de l'archéologie. 
- la deuxième se déroulera au mois de juillet et sera classiquement réalisé par une vingtaine de bénévoles (étudiants pour la plupart) encadré eux aussi par des archéologues.

Deuxième étape : préparer le chantier de fouilles.
Il s'agit ensuite de préparer toute l'organisation du chantier : hébergement, repas, matériel, recrutement des bénévoles... Je ne rentre pas dans les détails, l'intérêt en étant relativement limité.

Le chantier de fouilles est co-financé par le Conseil Général de la Charente et par la DRAC Poitou Charente.

Commenter cet article