Jeudi 22 juin : et une Faustine, une !

Publié le par Gabriel Rocque

Jeudi 22 juin

 

Alors que la journée est déjà bien entamée, que chacun est plongé dans son activité favorite (gratter le sol à l’aide d’outils variés), un terrible cri déchire la nuit et glace le sang (pourtant chaud par cette belle journée) des différents protagonistes : « Naaaaaaaaaaaie » hurle Guillaume. Chacun abandonne aussitôt sa tâche et se précipite sur les lieux du drame. Guillaume est là accroupi au dessus d’une fosse de récupération d’une des piles de l’aqueduc. Il tient dans la main une petite chose de forme presque ronde. Grâce à votre sagacité à toute épreuve, vous aurez devinez qu’il s’agit d’une monnaie. Si Guillaume est si désappointé, c’est qu’il va devoir payer une bouteille à tout le monde ce soir, c’est la coutume : une monnaie, une bouteille.

 

Aussitôt tout le monde se jette sur lui, veut voir et toucher, cette chose que seuls quelques rares privilégiés auront la chance de découvrir un jour. La monnaie est très vite nettoyée. Elle est admirablement bien conservée, on y voit sur une face un visage de femme, et sur l’autre une femme debout tenant quelques attributs indéterminables en main. Il s’agit sûrement d’une Faustine. C’est une monnaie très courante dans l’antiquité.

18.jpg

Petit cours d’histoire :

Il y a eu plusieurs Faustine à Rome.

Faustine mère épousa Antonin le pieux entre 110 et 115 après J.C. Elle eut deux enfants : l’un mourut en bas âge et Faustine la jeune. Elle meurt en 141, âgée d’une quarantaine d’année. Antonin le pieux fera alors frapper de nombreuses monnaies à son effigie.

Faustine la jeune est née entre 128 et 132. Elle épouse Marc Aurèle en 145. Elle eut 13 enfants, dont seuls 7 dépassèrent l’enfance. De nombreuses monnaies furent frappée à son effigie jusqu’à sa mort en 175.








En fait, après étude par un numismate, il apparaît qu’il ne s’agit pas du tout d’une faustine, mais d’un sesterce léger de Marc Auréle pour Lucilla, frappé à Rome après 164. D’après l’usure de la pièce, le spécialiste pense que celle-ci a été utilisée assez largement durant le IIIe siècle.


Commenter cet article