Lundi 2 juillet : y en a du monde

Publié le par Gabriel Rocque

Ce week-end a vu le grand débarquement des fouilleurs. Nous passons ainsi de 5 sur la fouille, à 23. Le choc que ça nous fait, je vous raconte même pas. Cette année le chantier continue son internationalisation (mais oui c'est français ce mot) : bretons, normand, alsaciens, parisiens, gatinois, coeur de france et même des polonais, une belge et une irlandaise. Alors avec ça nous avons droit à un joli melting pot. Je suis d'ailleurs ravi, puisque à peine arrivé, j'ai eu l'insigne honneur de relancer la querelle entre bretons et normands à propos du Mont St Michel (gnark gnark gnark).

Sitôt arrivés, voilà nos valeureux bénévoles en pleine action de fouille. Vous pouvez ici les admirer en plein travail :

87.JPG 88.JPG













Ils ont tous bien bossé pour leur premier jour et nous pouvons être fier du travail accompli. En voici un exemple parmi d'autres :

A proximité du mur effondré (secteur 3), nous voyons apparaître un niveau de cailloutis (circulation ?) et un important fragment de canal (béton) et son lit de mortier de tuileau encore en place. Chouette, chouette, chouette. Ca va être sympatoche à fouiller ça.

89.jpg 91.JPG





90.jpgLe soir tout le monde rentre fourbu, sale et... plein de coups de soleil. C'est incroyable, il a fait gris toute la journée et la moitié des fouilleurs(ses) se sont chopés de méchants coups de soleil. 

Commenter cet article

Sébastien D. 03/07/2007 22:30

Ouhaou ! Pas mal les petites fouilleuses de Chassenon ! Surtout celle avec le pelage clair..Enfin les choses sérieuses commencent je vois ! Avec autant de pattes, c'est sûr, il va y avoir du travail de fait !Comment ça il ne fait pas beau temps ? Quoi ? On n'est pas en automne ? Ah non ? J'avais cru, comme quoi on peut se tromper..Oui moi aussi j'aimerais qu'il fasse beau parce que je serai sur le terrain dès demain et en Picardie il pleut aussi..Bon courage à toi, à vous et à tous vos charmants compagnons et visiteurs à 4 pattes !A ++++