L'heure du bilan

Publié le par Gabriel Rocque

Bien me revoilà frais et dispo. Enfin presque, je profites d'une petite grippe après 2 jours de boulots (c'est que ça fatigue tout ça) pour ré-attaquer la publication d'infos exclusives et grandioses sur ces quelques pages.

Je vais commencer dès à présent en faisant un bilan de la campagne que nous avons terminée le mois dernier, cela me permettra de me rafraîchir les idées avant d'attaquer le rapport. Je vais y aller cool, pour ne pas vous noyer et pour faire un peu durer les mises à jour, pour ne pas me fatiguer et parce que je fais ce que je veux quand même !

plan-general07.jpg


Voici un petit plan qui vous localise un peu le travail que nous menons sur le site depuis 2005. Pour vous situer : les thermes sont en haut à gauche du plan (on en voit là un petit bout), donc au nord-ouest pour ceux qui ont le sens de l'orientation. Et le grand truc rectiligne avec des couleurs, c'est l'aqueduc. Oh le bel aqueduc ! Nous avons donc d'est en ouest :

- le mur bahut (mur plein qui supporte une canalisation) en bleu très clair qui a été décapé cette année mais non fouillé,
- un sondage réalisé en 2005 qui avait permis de mettre en évidence la construction de l'aqueduc (mur de fondation, piles en rouge et inter-piles en bleu),
- ensuite une grande partie (en gris) décapée cette année mais non fouillée,
- la partie centrale avec l'aqueduc coloré et les bâtiments situés autour correspond à la fouille 2007 dont vous avez pu suivre l'aventure en directe, mais je vais y revenir d'ici quelques jours,
- à partir du rétrécissement, c'est la partie fouillée en 2006 avec toujours les piles et inter-piles, mais aussi des ornières (qu'on devine vaguement en violet) permettant le passage sous l'aqueduc pour accéder aux thermes),
- et tout au bout en noir un nouveau mur bahut qui continue sur environ 150 m de long avant de bifurquer et qui se connecte alors à un bassin répartiteur qui permet l'alimentation, par un aqueduc secondaire, d'une part des thermes et d'autre part du temple. Ces parties sont fouillées depuis 2004 par une autre équipe dirigée par Cécile D. et Sandra S.

L'objectif cette année était de terminer la fouille du pont-aqueduc, il nous restait environ 90 m de long à faire, c'était jouable. Nous avons donc décapé sur cette longueur 5 secteurs à la pelle mécanique au mois de mai. Nous étions alors confiants, pleins d'énergie et très décidés.
Malheureusement, la pluie (rappelez-vous ce superbe mois de juillet que nous avons passé) et quelques découvertes inattendues, mais cependant fort attrayantes, nous ont passablement détournés de cet objectif qui ne sera pas atteint cette année. Mais ce n'est que partie remise, je reviendrais... Hé ! Hé ! Hé ! Hé !


plan-fouilles07-blog.jpg

Comme vous pouvez le constater sur le plan, seuls trois secteurs liés à l'aqueduc ont été fouillés :
- le secteur 10 (en rose vif) dirigé par Guillaume qui, en plus de l'aqueduc, a eu la joie de fouiller un grand bâtiment (celui avec les enduits),
- le secteur 11 (en vert)  dirigé par Laurent qui a eu le bonheur de ne fouiller que l'aqueduc et ses niveaux associés,
- le secteur 3 (en bleu-violet) dirigé par Bruno qui a eu la chance inestimable de patauger dans la boue pendant 1 mois.

En revanche deux autres secteurs ont également été fouillés mais qui n’étaient pas prévus au départ :
- la zone Eveha (en rose pâle) dirigée par Cyril, où nous avons repris la fouille d'un grand bâtiment fouillé préalablement par la société Eveha (d’où le nom) dans le cadre de l'archéologie préventive mais qui n'ont pu en venir à bout (nous non plus d'ailleurs),
- le sondage 34 (le petit bleu riquiqui tout mimi), dirigé encore par Cyril (quel courage cet homme) où nous avons mis en évidence, sans pouvoir vraiment les fouiller une succession de plusieurs bâtiments légers sur poteaux de bois et murs en torchis.

Quant à moi dans tout ça ? Eh bien je me suis occupé des deux derniers secteurs en jaune, ceux qui ont été décapés mais non fouillés. Ils m'ont demandés beaucoup de boulot et posés de gros problèmes d'interprétations.

Allez la prochaine fois je rentre dans le vif du sujet et je vous expliquerai les premières hypothèses pour chaque secteur.

Commenter cet article

Pierre M. 30/09/2007 17:55

Très bonne idée ce blog !  Mais si vous pouviez considérer vos lecteurs comme des gens censés et non comme des neuneus. J'ai un peu l'impression de lire le journal d'un préadolescent...D'avance, merci et bonne continuation

Gabriel Rocque 12/10/2007 23:04

Et voilà, je suis percé à jour. Eh bien oui, j'avoue tout je suis un pré-adolescent en mal d'aventures...

seb 11/09/2007 17:54

Bonjour Gabriel, votre blog est très interessant, j'avoue tout de même être un peu perplexe, mais que vient faire une opération préventive (Eveha) sur un chantier programmé? je sais je suis un petit curieux mais comme le préventif est assujetti à un aménagement, je trouve étrange de voir ces deux types de fouilles mélangées sur le même site (surtout que vous nous dites que celles d'eveha sont inachevées, le cahier des charges n'était pas clair au départ? ou alors c'est lors des fouilles prev. que le terrain a commencé à révéler sa véritable nature, ce qui aurait donc provoquée le classement en fouilles programmées de ce site?)C'est toujours très interessant de voir comment se passent des fouilles d'autres périodes (je suis préhistorien et charentais en plus! et je n'ai jamais foutu un pied sur un site gallo!!)cordialement

Gabriel Rocque 12/10/2007 22:59

Aïe, vous abordez effectivement un sujet très complexe puisque administratif (Ah l'administration à la française), mais que nous avons heureusement pu gérer dans de très bonnes conditions avec tous les intervenants au profit de la recherche (c'est assez rare pour pouvoir le souligner...). Je vais tenter de faire court :- depuis 2005 je développe un programme de recherche programmée sur l'aqueduc. C'est long, mais les découvertes sont riches.- septembre 2006 : en bordure de l'aqueduc est prévu la construction d'une route, étant donné le contexte, un diagnostic archéologique à lieu (réalisation INRAP). Résultat : un sondage livre notamment trois murs assez abîmés qui laissent présager un petit bâtiment mal conservé.- mai 2007 : une fouille préventive à lieu, réalisée par la société Eveha. Etant donné la proximité avec la fouille programmée qui doit débuté à peine un mois plus tard, le montage est assez particulier. Eveha fouillera le bâtiment et tentera de réaliser 2 fenêtres pour faire le lien avec l'aqueduc, sans pour autant toucher à celui-ci.- Surprise : le bâtiment n'est pas si petit que ça et pas si mal conservé que ne le laissé imaginer le diagnostic. Eveha doit donc se concentrer sur la fouille du bâtiment, sans chercher à comprendre sa relation avec l'aqueduc.- Juin 2007, nous débarquons avec nos gros sabots et cherchons à étudier l'aqueduc (c'était prévu) mais aussi et c'est l'élément intéressant de la campagne à comprendre les relations avec le bâtiment. D'où notre incursion dans une fouille préventive, mais qui est resté bien modeste comparé au travail effectué par l'équipe d'Eveha au mois de mai.Je ne sais pas si c'est très clair tout ça...