Et le rapport dans tout ça ?

Publié le par Gabriel Rocque

Eh oui, mais qu'est devenu le rapport de fouille dans tout ça ? Eh bien comme je vous le disais il a été bouclé presque dans les temps (courant janvier au lieu de mi décembre, il n'y a pas tant de retard que ça).

couverture_v6.jpg

 

Et voilà finalement la couverture finale et définitive du rapport, alors quel est votre avis ???

Il faut dire qu'un rapport de fouille c'est un sacré boulot et qu'il faut évidemment trouver le temps pour le faire.
En guise d'exemple, le rapport de cet année c'est 102 pages de textes, 52 figures, sans compter les annexes, ces pas moins 10 personnes (responsables de secteurs et spécialistes en tout genre) qui apportent leur pierre à l'édifice.
 
C'est aussi de nombreuses heures à analyser et triturer les données, à se tordre les méninges pour trouver une explication plausibles à un fait apparemment insignifiant. Mais le résultat vaut certainement tous nos efforts.

Allez juste pour la beauté, voici quelques une des figures marquantes.

Voici par exemple le résultat d'un mois de travail par le courageux Cyril qui a eu la lourde tâche de réalisé un relevé pierre à pierre de l'ensemble des vestiges découverts.

releve.jpg

 

releve2.jpg









Voici la présentation des secteurs à l'aide de photos :

photos.jpg

 

Et la prochaine fois je vous parlerai de quelques résultats intéressant de cette étude que je n'avais pas mis en évidence au moment de la fouille (enfin ça c'est juste pour vous inciter à revenir me visiter) !

Commenter cet article

Mao 24/03/2008 12:06

Bon, moi j'avoue : je préférais la couverture avec les toilettes de chantier... Mais celle-ci est vraiment bien quand même !

Sébastien D. 20/02/2008 13:33

Bravo ! Félicitations !Ce rapport a l'air bien beau et bien fait. J'ai presque envie de le lire..non que je sois devenu un passionné du gallo-romain (faut pas éxagérer !) mais juste parce que je suis un passionné du patrimoine de ma Charente adorée ! Tu as bien de la chance de pouvoir mener ainsi des recherches archéologiques avec du temps et des moyens, ce qui n'est pas vraiment le cas dès qu'on passe en préventif, enfin surtout en ce qui concerne le temps et les moyens...humains ! Les fouilles programmées dans un service d'archéo préventif c'est plus que difficile, pour ne pas dire impossible ! D'ailleurs ici nous n'en n'avons pas (malgré de vieux projets...) et ce n'est pas prêt d'arriver vu notre charge de travail... Les projets 2008 ont l'air biens, plongés dans les entrailles de l'aqueduc ! Si l'occasion d'être dans la région lors de ces travaux se présente à moi, j'espère pouvoir passer vous voir.Amitiés,A bientôt