Mardi 10 juin : la cata

Publié le par Gabriel Rocque

Tout avait pourtant bien commencé :
- nous avons réaliser l'inventaire exhaustif de nos courbatures, ampoules et autres blessures de guerre, ce qui était plutôt bon signe, preuve que la journée d'hier avait été fructueuse !

- Nous avons mis en évidence un nouvel anneaux d'assemblage (preuve de la présence d'une canalisation en bois à proximité de l'aqueduc) dont je vous reparlerai à l'occasion.



- Nous avons bien nettoyé le piédroits sud de l'aqueduc enterré dans le sondage du fond chez les zozos (il est beau ce mur, qu'est-ce qu'il est beau ! excusez moi je m'emballes parfois !)



























Et soudain, patatatra, voilà que sur les coups de 13 h (heureusement nous venions juste de terminer) un orage monumental éclate. Vite nous partons manger le coeur gros et tout désespéré.
De retour sur le chantier, force est de constater qu'aucune activité ne sera possible cette après-midi. Nous partons donc pour une petite visite dans les thermes. Et soudain re-blam, un orage encore plus gigantesque s'abat sur nos pauvres petits corps rabougri et transi de froid. Des éclairs en tous sens, le tonnerre, le déluge, ça y est c'est l'apocalypse, la fin des temps, vite sauvez les femmes et les aqueducs d'abord !!!
Tout est fichu, la fouille ne ressemble plus à rien sinon à une piscine (ne pleure pas Jef, le sondage que tu as mis tant d'amour à nettoyer et remplie d'eau, tant pis, on pourra toujours y faire des bains de pieds), la tente chez Panpan est écroulée, le moral est dans les chaussettes et les chaussettes sont trempées. Dire qu'on avançait bien, qu'on avait plein de résultat et nous voici coupés dans notre élan !
Il ne nous reste plus qu'à aller nous jeter dans le lac !

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Amélie 12/06/2008 14:42

ooohhh c'est cro criste...bon courage

Nico 11/06/2008 09:14

Ah oui, là effectivement, c'est moche !  Des pompes pour vider tout ça ? Allez, courage !Bisettes,Nico.