Ouaouh ! Ca brille

Publié le par Gabriel Rocque

Jour 11 (vendredi).

 

Aaaah ! Le week-end se rapproche à grand pas. Il est temps parce qu'entre le mal au dos des uns, à la fesse des autres et la fatigue accumulée (mais quelle idée aussi de se coucher à 4h du mat ?), la fouille ressemble plus à un chantier de réinsertion d'éclopés qu'à un chantier de jeune.

 

  Les p'tit jeunes étaient déprimés hier soir. Avoir passé la journée entière à bichonner les niveaux de circulation leur a collé le cafard. Mais le résultat en vaut franchement la peine. Les voies sont belles, belles, belles. Elles brillent, brillent, brillent. Et elles nous apprennent plein de choses. La preuve en image :

 

Agglomeration-2011 7962

Voici le long d'un des murs du bâtiment, un possible trottoir composé de pierres calcaire. Il est situé en hauteur par rapport au niveau de circulation. Une pente très marquée permet de faire la jonction entre les deux niveaux.

 

Agglomeration-2011 8238

 

Agglomeration-2011 8249

Au pied de ce bâtiment, dans la partie basse de la voie, de nombreuses ornières attestent le passage fréquent et répété de chariots.

 

Agglomeration-2011 7967

Voici à quoi ressemblent en détail ces niveaux de circulations : un mélange de pierres et de tuiles cassés en petits morceaux, très tassés et dont l'usure atteste un passage régulier.

 

Agglomeration-2011 8216

 

Agglomeration-2011 8236

Un peu plus loin, le niveau de circulation garde également la trace de très nombreuses ornières, parfois assez peu marquées mais qui se dirigent toutes dans le même sens (le nord-ouest). Ainsi plus d'une vingtaine d'ornières ont pu être identifiées, mais il en existe certainement bien d'autres dont les traces infimes nous échappent aujourd'hui.

 

Aujourd'hui, nous ne nous consacrons pas exclusivement au réseau de voierie. Voici donc quelques autres nouveautés de la journée.

 

Agglomeration-2011 8060

 

Agglomeration-2011 8147

A la jonction entre le caniveau et le bâtiment, le caniveau est comblé de nombreux rejets domestiques (ossements animaux et céramiques principalement). Le tout est scellé par l'effondrement de la toiture du bâtiment.

 

Agglomeration-2011 8138

Dans l'un des niveaux de circulation, une épaisse couche de charbon est mise en évidence par Pauline. Pour l'instant, son interprétation reste délicate (planche brûlée sur place ?).

 

Et pendant ce temps, chez nos amis de l'autre côté du chemin, des choses intéressantes apparaissent aussi (il faut bien qu'il y en est pour tout le monde).

 

Agglomeration-2011 8117

Voici une probable ornière (copieurs). Mais celle-ci ne présente pas du tout la même orientation puisqu'elle est parallèle à l'aqueduc.

 

Agglomeration-2011 8178

 

Agglomeration-2011 8176

Et voici que leur niveau de circulation semble venir s'arrêter au pieds de cette grosse dalle, taillée en marche. Hmmm ! Mais pourquoi cela ?

 

Et voici une journée bien remplie...

Commenter cet article

PanPan 20/08/2011 13:30



Ca fait toujours drôle de voir des sites qui continuent à vivre sans vous... snif.


Je reste admiratif de la cohérence architecturale de l'habitat de Chasnomagus. En Provence c'est des cochons. Ils prennent du limon pour assembler leurs murs ces nazes!


C'est chouette d'avoir des news via ce bog!


Bonne fouilles les loulous