Projets 2010

Publié le par Gabriel Rocque

Et voici d'ici cet été le grand retour du blog.
En effet, cette année je dépose deux projets différents :
- le premier pour publier les résultats de ces 4 ans de fouilles (le pont-aqueduc principalement),
- le second pour étudier une autre réseau d'alimentation en eau (probable).
Si ces projets sont accéptés (je le saurai certainement début mai) ils auront tout deux une petite implication sur le terrain.

Le projet de publication.
Ce projet que je méne en collaboration avec de nombreux collégues va nécessité la réalisation d'un petit sondage sur le terrain pour compléter certaines données.
En effet, rappelez-vous, en 2008 nous avons fouillé une tranchée remplie de tuiles (mais si faites un effort, vous suivez un peu les fouilles ou pas). Cette fosse est pour l'instant interprétée comme une possible tranchée qui accueillait une canalisation en bois. Reste maintenant à en trouver des traces...

fig004 canalisation
Donc si tout va bien, en juin, un sondage sera réalisé avec 5 bénévoles pour répondre à cette question.

L'étude d'un autre réseau d'alimentation en eau.
Jusqu'à présent, je vous ai toujours parlé de l'aqueduc comme s'il était tout seul à Chassenon. Mais peut-être bien qu'il a des petits frères.
2 réseaux souterrains sont connus depuis le XIXe s, grâce à deux puits qui ont pu servir de puits d’extraction, de puits d’aération, et de regard d’accès au réseau hydraulique.

fig003 reseau hydraulique

Un puits (puits de Champonger) est localisé au sud du sanctuaire de Montelu. Il a été fouillé par A. Masfrand en 1961 :

-                      la partie supérieure du puits est maçonnée sur 0,75 m,

-                      le toit de la galerie est situé à 3 m de profondeur,

-                      la galerie est haute de 1,7m et large de 0,7 m. Elle présente une direction est / ouest,

-                      à 1,5 m du centre du puits, une autre galerie recoupe en perpendiculaire la galerie ouest. Il s’agit donc d’une galerie nord / sud,

-                      le niveau piézométrique de la nappe à l’équilibre se situait à 1,53 m.

 

Un puits (puits de Longeas) est situé au sud du pont-canal. Il a été curé par J.H. Moreau en 1962. Ce puits alimenterait un bassin situé face à l’entrée des thermes.

-                      il présente un diamètre de 1,5 m,

-                      il est taillé dans la roche et ne présente aucune maçonnerie,

-                      il mesure 8,5 m de profondeur,

-                      la galerie est haute de 1,70 m et large de 0,75 m. Elle présente une direction sud / nord,

-                      le fond du regard est côté à l’altitude 213,4 m NGF (Aupert – Hourcade 1997, 421)

 

Cependant, bien que toujours présentés dans la littérature comme des regards d’un aqueduc souterrain, nul ne connaît en réalité la nature exacte de ces puits. Ils peuvent tout à fait correspondre à de simples puits composés de galeries drainantes qui ne seraient alors que peu profondes.

Donc, là encore si tout va bien, nous descendrons dans ces puits, certainement au mois d'août, avec une équipe de spéléologues pour tenter de déterminer leur nature exacte et si ce sont bien des regards d'aqueducs pour tenter d'en calculer le tracé.


Prochaines informations au mois de mai...

Commenter cet article

Pierre Collenot 14/02/2010 11:43


Bonjour Monsieur Roques,
Un grand merci pour le partage que vous acceptez de faire. C'est une démarche très rare. Elle mérite d'être soulignée et encouragée. Tant de chercheurs y sont réfractaires, parce qu'ils ont le
sentiment que cela risque de nuire à leur gagne-pain.

Je suis au contraire persuadé que le partage aiguise l'appétit des gens qui s'intéressent au sujet, et qu'ils deviennent encore plus curieux.

Le partage des savoirs enrichit tous les partenaires. C'est notre démarche dans le site Histoire Passion. Mais évidemment, le mot enrichissement n'a pas le même sens pour tous.

Continuez.

Pierre Collenot
site Histoire Passion : histoire de Saintonge, Aunis et Angoumois