Mercredi 11 juin : et que ça brille !

Publié le par Gabriel Rocque

Journée absolument incroyable, inimaginable, guedin (comme disent les jeunes) pas une goutte de pluie ne nous tombe sur le coin du nez.
En fait la journée commence par une grasse matinée royale, vu le temps de la veille ce n'est sûrement pas la peine de s'esquinter pour aller patauger dans la bouillasse !
Mais que nenni ! Point trop de boue il n'y a sur le chantier. C'est inimaginable mais à part un peu de boue sur les côtés, quelques cradocheries sur l'aqueduc, la fouille reste assez praticable. Excepté évidement le sondage du pauvre Jef qui est toujours bien rempli d'eau !

Ni une ni deux, il faut absolument profiter du beau temps pour relever cet aqueduc tant qu'il est à peu près praticable.


Allez hop, tout le monde au nettoyage du mur : et ça gratte, et ça balaye, et ça pellette. Et voici notre bel aqueduc qui a vraiment fier allure (avec son parement sud explosé, son blocage arraché, mais on l'aime comme il est c'est notre petit aqueducounet à nous ça).


Sitôt une zone bien propre elle est instantanément photographiée et relevée. Attention voici venir l'explication technique : pour réaliser un relevé pierre à pierre des vestiges, nous utilisons ici une méthode basé sur des photos verticales du mur. Sur chaque photos sont présentent des petites étiquettes qui ont un n° et qui seront côté en 3 dimensions.


































Ensuite, à l'aide d'un logiciel informatique, nous pourront ainsi assembler et redressée les photos pour redessiné chaque pierre et chaque plaque de mortier (oui, oui, c'est un travail de romain).

Et la journée passe avant qu'on est pu s'en rendre compte. Voilà enfin une journée bien remplie comme on en voudrait plus souvent...

Commenter cet article